Trésor des templiers : une nouvelle hypothèse en Lorraine

     2) Qui a pu avoir connaissance du trésor des templiers en Lorraine ?

        b) les familles princières lorraines de SALM et de BAR à l'époque des Templiers

               2) les familles princières de SALM et de BAR et les Templiers


Les familles de SALM et de BAR  ont  fourni des templiers  :


            1)   Liste des Grands Maitres de l'ordre du Temple en Hongrie :


XXX -
XXX -
XXX -
1215 -
1247 -
XXX -
XXX -
1271 - 1279
XXX -
1289 -
1296 -
XXX -
1300 -
Frère. CUNO
Frère. GAUTHIER
Frère JEAN
Pons ( de la CROIX ? )
Thierry de NUSS ?
Raimbaud de CAROMB ?
Jacques de MONTREAL
Frère. WIDEKING
Gerard de VILLIER ?
Frédéric wildgrave de SALM
Bertram von ESBEKE
Frédéric de NIGRIP
Frédéric von ALVENSLEBEN


Fréderic wildgrave de SALM , Grand maître de l'ordre du Temple de Hongrie à partir de 1289 jusqu'à 1296, était donc contemporain de
Jacques de Molay , le 23ième Grand-Maître de l'ordre du Temple  de 1292 à  1314. On peut donc supposer qu'ils se connaissaient  bien et qu'ils  entretenaient des relations de travail.

Remarques :
                      - la Hongrie à cette époque avait une frontière avec la Germanie


                      -  Un wildgraf, wildgrave ou waldgrave était à l'origine un noble du statut de comte qui avait la juridiction sur les régions incultes, les forêts  et les districts inhabités. Ses privilèges juridiques lui conféraient  le pouvoir d'un garde forestier en  chef et d'un garde forestier d'un district . (en français, wildgrave se dit un comte sauvage)

                     - D'après René Bastien, Charlemagne(régna de 751 à 814) avait divisé son empire en gouvernements dirigés par des fonctionnaires, appelés comtes ou ducs ou marquis( ou marchis) quand il s'agit de terres situées aux frontières ( "les marches"), pouvant être déplacés suivant sa volonté. A partir de Charles le Chauve (roi de France en 843, couronné empereur des romains en 875), ces postes de fonctionnaires deviennent héréditaires, de père en fils


Fréderic wildgrave de SALM était donc Fréderic comte sauvage de SALM.


Une autre personne de la famille de SALM  de cette époque est peut-être mentionnée  dans des documents :

D'après Guillaume Frederick WILKE, un auteur allemand :

"La légende écossaise raconte, dit Wilke, qu'après la suppression de la tête de l'ordre templier, Pierre de Boulogne a fui de la prison où il fut jeté et a pris refuge avec le commandeur Hugues,(le) wildgrave de SALM,  et de là s'est enfui en Ecosse avec  Sylvestre de Grumbach.
Par là le grand maître de la province Auvergne Pierre d'Aumont s'en était aussi allé.Ces trois personnes ont rencontré le grand commandeur anglais George Harris qui leur auraient dit de continuer leur ordre.Ils ont alors préservés les secrets de l'Ordre des Templiers et les ont transférés à la Fraternité de Francs-maçons" .

Cependant, commente Wilke, "s'il est vrai que Pierre de Boulogne a fui la prison,on n'a jamais su qui était avec lui.Le wildgrave de SALM n'a jamais été en prison".
"Le commandeur de la commanderie templière de Grumbach, n'aurait jamais pris le refuge en Ecosse après l'abolition de l'ordre  car il fut fait prébendier (titulaire d'un revenu attaché à un titre écclésiastique) de la cathédrale de Mayence en Allemagne ".

Daprès Laurent Dailliez, en Allemagne, Hugues de Salin, commandeur de Grumbach et visiteur d'Allemagne, avec une vingtaine de chevaliers, a pu permettre l'acquittement des Templiers par les évêques de Mayence et de Trèves en forçant les portes du synode de Mayence.
Donc la légende écossaise parlerait du commandeur de Grumbach Hugues de Salin et d'un wildgrave de Salm (peut-être s'agit-il de Frédéric wildgrave de Salm , qui fut grand maitre du temple de Hongrie jusqu'en 1296) .


Remarques
:

- En 1310, cinq cent soixante treize Templiers ont demandé à témoigner pour le Procès. Les Templiers tentent d'organiser leur défense en dépit des obstacles et désignèrent quatre porte-parole : Renaud de Provins, Pierre de Boulogne, Guillaume de Chambonnet et Bertrand de Sartigues.
 Un  de ces délégués, Pierre de Boulogne, allait disparaître quelques mois plus tard .
       - Pierre d'Aumont, qui est considéré comme l'un des héritiers possibles de Jacques de Molay dans l'ordre du Temple, aurait donc été un des      
         
compagnons du wildgrave de SALM d'après la Légende écossaise.
       
      2) les sires de SALM et de BAR auraient eu des liens familiaux avec un Grand Maître du Temple

         

Blason des SALM

il représente  deux saumons adossés          
Blason des BAR

Blason d'ANDRÉ DE MONTBARD 

ANDRÉ de MONTBARD, frère d'Aleth de Montbard, mère de Saint Bernard ( Bernard de Clairvaux), était de la famille des comtes de Bar . (la parenté avec les Bar  est illustrée sur le blason avec les deux poissons adossés)

Sénéchal dans l'ordre du temple de 1148 à 1151 , puis élu le cinquième Grand Maître de l'ordre du Temple avant 1155. Il meurt en octobre 1156.



Remarque : En 1128 au Concile de Troyes, Bernard de Clairvaux aide à la reconnaîssance de l'ordre des Templiers, moines-chevaliers au service des pèlerins vers Jérusalem et à la rédaction de la règle de l'ordre de ces moines-soldats.
En 1146, il prêchera et poussera les foules à partir pour les croisades .



Hugo de Grumbach fut Grand Maître  d'Allemagne en 1310. Or, les familles Salm et Grumbach sont liées (à partir de quand ?)



Des sires de SALM et de Bar se sont croisés et des Templiers se sont installés sur leurs terres

A l'appel du pape Grégoire VIIII, le roi de France Philippe Auguste, le roi d'Angleterre Richard coeur de lion et l'empereur Fréderic Barberousse assemblent des armées et gagnent la Palestine. De nombreux Lorrains les accompagnent alors et parmi eux,
Henri II comte de Salm, Henri I comte de Bar, qui meurt à Acre en 1191, Hugues II comte de Vaudémont.
Henr II, comte de Bar, périra en 1239  lors de la croisade décidée par le pape Grégoire IX en 1237.

Les comtes de Bar cèdent des terres aux Templiers où vont s'élever des commanderies  :

- près de Millery et jusqu'à Mousson
- à un quart de lieue d'Ancerville
- à Braux
- à Avillers
- à Pierrevillers
- à Millery



Les SALM, Badonviller et les Templiers

Une charte de mai 1257
semble la pièce la plus importante sur la situation de Badonviller au XIII siècle.Henri IV de Salm et dame Lorette, sa femme, font communauté avec le Maître et les frères de la Chevalerie du Temple de tout ce qu'ils possèdent à Badonviller et son ban, en tout profits et us, à savoir hommes, femmes, terres, prés, bois, eaux, dîmes, gerbages, moulins, pacages, rentes et toutes seigneuries, à l'exception des hommes d'Allencombes ...


                                             
La famille de SALM et la famille de BAR, trés puissantes et illustres,  évoluaient donc dans l'ordre du Temple au plus haut niveau et possédait des terres en dehors de la France, à l'abri du roi Philippe le Bel.




Page suivante                    Retour  table des matieres