III  Généalogie enrichie des comtes de Salm à Salival (branche des Salm-en-Vosges ou obersalm)

Par Patrick Dieudonné

De Markomir IV Sicambre, à Saint Arnould et Charlemagne, Guillaume le Conquérant, Empereurs de Germanie, Christine de Salm et François II de Lorraine, Marie-Antoinette, et Napoléon II, Sissi, puis Karl et Christoph de Habsbourg-Lorraine aujourd'hui.

Le point de départ de la présence des Comtes de Salm à l’abbaye Prémontré de Salival est le Comte HENRI 1er de Salm ( 1133-1170). Il épouse Adélaïde ( décédée vers 1197), héritière des Comtes de Metz.

Il est le neveu d’Etienne de Bar, évêque de Metz qui participa à la croisade de 1146 ( 2ème croisade) et qui ne sut convaincre Henri I de l’accompagner.

A) Généalogie ascendante d’Henri 1er.

Ses parents sont :

A1 - Hermann II ( 1081-1136) , comte de Senones, et de Salm en Ardenne . Issu de la dynastie des Luxembourg. Il est avoué en 1111 de l’abbaye de Senones, choisi par l’évèque de Metz Aldabéron, auquel il s’oppose, ainsi qu’à son successeur et beau frère : Etienne de Bar.

(http://blamont.info/textes479.html: les Salm-en-Vosges

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Salm-en-Vosgesimplantation des Salm en Vosges : importance et richesses convoitées par Hermann II de l'abbaye de Senones .
     L'abbaye bénédictine de Senones fut fondée vers 770 au nord de la voie des Saulniers, dont le cœur montagnard formait jadis une partie septentrionale du ban mérovingien ( 660) de Gondelbert, et      qui débordait sur le piémont vosgien à l'ouest.
     
http://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_Saint-Pierre_de_Senones
     C'est Jadis Angelram, évêque de Metz et archipelain, qui reçu de l'Empereur Charlemagne le monastère de Senones et pleine autorité temporelle sur le territoire associé.
     Puis avec la croissance démographique et la bonne gestion de l'abbé de Senones, Antoine de Pavie, choisi par l'évêque de Metz en 1090, les biens de l'abbaye fructifient considérablement.
     L' abbaye s’enrichissant, les moines sont obligés de demander la création d'une charge d'avoué pour protéger leurs biens et ceux de l'abbé.
     Les chevaliers, servant le châtelain de Langenstein ou Pierre-Percée, s'acquittent de cette tâche de surveillance pour le compte de l'évêque de Metz.
     Après les Langenstein, la maison de Salm est choisie par l'évêque Étienne de Bar.

Il part à la 1ère Croisade et est chargé des Saintes Reliques.


B1 - Agnès de Bar (1082-1176), comtesse de Langenstein, et de Salm. Elle est la sœur d’Etienne de Bar, évêque de Metz ( mort en 1163), devenu Cardinal , et nièce du pape Calixte II ( 1060-1124). Elle établit les premières fondations du Château de Pierre-Percée en 1138.

Elle fonde en 1140 l’abbaye de Haute-Seille ( aujourd’hui en Meurthe et Moselle) : ordre de Citeaux , consacrée en 1176 par l’évêque de Toul : Pierre de Brixey .


A2 Hermann II fils  d’Hermann I (1030-1088) :

Comte de Salm, chef de guerre, et ferme appui du Pape Saint Grégoire VII dans la querelle des investitures, et élu anti-roi de Germanie en 1081 contre Henri IV roi des franconiens .

Tige de la maison des Salm. Un frère Conrad 1er, Comte à Luxembourg, de 1059 à 1086 qui fonde l’abbaye d’Orval en 1070 , rattachée à l’ordre de Cîteaux en 1132 ( Bernard de Clairvaux, ou St Bernard)


A3 Hermann I  fils de : Giselbert (1007-1059) , comte de Longwy, de Salm, et de Luxembourg . Il construisit en 1050 le nouveau mur d’enceinte de la ville de Luxembourg. Fondateur des Salm-Ardennes ( du nom de la rivière Salm)


A4 Giselbert  fils de : Frédéric ( 965-1019), comte de Moselgau et de Luxembourg.


A5 Frédéric fils de : Sigefroy ( 922-998) , 1er comte de Luxembourg , qui construit le Chateau de Luxembourg , et fonda l’agglomération de Luxembourg (Lucilinburhuc) en 963. Il est marié à Edwige de Nordgau et d’Egisheim, comté du Nordgau en Alsace.


A6 Sigefroy fils de : Wigeric (870-919) comte de Bidgau, d’Ardenne, comte Palatin de Lotharingie, des droits comtaux sur la ville de Trèves, comte de Verdun. Il épouse Cunégonde, fille d’Ermentrude, et petite fille de Louis II le Bègue ( 846-879) et nièce de Charles III le Simple, Roi des Francs, avec lequel il reste en bons termes .


Conclusion : Herman 1er peut être considéré comme la tige de la Maison de Salm en Vosges. Son arrière grand-père est Sigefroy, dont la mère est la petite fille de Louis le Bègue, roi des Francs.

L’ arrière grand-père de Louis le Bègue n’est autre que Charlemagne (742-814), ou Charles 1er dit le grand.


Il y a donc du sang Carolingien chez Hermann 1er, son fils Hermann II, et petit-fils Henri 1er comte de Salm.

B) Généalogie ascendante d'Agnès de Bar

B1 Agnès de Bar , ou Comtesse Agnès

http://badonpierre.free.fr/salmpierre/tome4j.html

comtesse de Langenstein ( 1er mariage), est fille de : Thierry 1er ( 1045-1105), comte de Bar , de Montbéliar, et de Mousson, et de Ermentrude fille deGuillaume 1er tête Hardie ( 1020-1087),comte de Bourgogne et de Mâcon et père du pape Calixte II.

Guillaume 1er tête hardie est le fils de Renaud 1er comte de Bourgogne , et d’ Adélaïde de Normandie.

Renaud 1er comte de Bourgogne est fils de : Otte-Guillaume de Bourgogne ( 962-1026) 1er comte palatin de Bourgogne, lui même fils d’Aubert 1er d’Italie, dont le père est le Roi de Lombardie Béranger II d’Italie ( 950-966).

Renaud 1er a élevé à sa cour : Robert de Nevers, fils de Renaud 1er de Never ( 1000-1040) et père de Renaud 1er de Craon, père lui même de Robert de Craon ( mort en 1149) : 2ème Maître de l’ordre du Temple après Hugues de Payns ( mort en 1136).


Agnès de Bar ( originaire de Bourgogne par sa mère) connaît donc Robert de Craon et Hugues de Payns à qui il succède comme Maître de l’Ordre du Temple. Son mari Hermann II, en participant à la 1ère Croisade connaissait également Hugues de Payns.

Proche de Bernard de Clairvaux et de son oncle André de Montbard (originaires de Bourgogne tous les deux), 5ème maître de l’ordre du Temple, on peut raisonnablement estimer qu’ Agnès de Bar a connu également les troisième et quatrième maître de l’ordre du Temple.

Elle a connu également par des liens de famille ou par connaissance proche les Papes suivant : Calixte II, Innocent II, Célestin II (Il fut le premier pape de la liste de la prophétie de Saint Malachie sous la devise : "Ex castro Tiberis", Bernard de Clairvaux contemporain et ami de Malachi évêque irlandais. ) Lucius II, Eugène III disciple et ami de Bernard de Clairvaux et de Robert de Craon, Anastase IV, Adrien IV ( et l’Empereur Frédéric Barberousse en croisade avec son fils Henri I), Alexandre III.


La dernière descendante en ligne directe est Béatrice 1ère (1152-1154) de Bourgogne qui épouse en 1156, Frédéric Barberousse, comte de bourgogne, et empereur Romain Germanique ( 1155-1190).


- Adélaïde est la sœur de Robert le Magnifique ou Robert 1er de Normandie ( 1010-1035), père de Guillaume le Conquérant ( 1027-1087), Roi d’Angleterre de 1066 à 1087. Celui-ci donna la lignée des Normands sur le trône d’Angleterre jusqu’en 1154, puis des Plantagenêts jusqu’en 1485, dont Richard Cœur de Lion ( 1189-1199).


Elle est la fille de Richard II ( 996-1026), duc de Normandie , dont le père est Richard 1er, Sans-Peur ( 930-996), marié à Emma, sœur d’Hugues Capet.


Du coté de sa mère, Agnès de Bar a du sang de Capétien et de Roi d’Italie, et parente proche du Roi d’angleterre.


B2 Thiéry 1er est fils de : Louis de Scarpone (1005-1070), comte de Montbéliar, d’Altkirch, et de Forette, comte de Bar. Marié à Sophie de Bar.


B3 Louis de Scarpone est fils de : Richwin, comte de Scarpone, tige de la Maison de Scarpone, est marié à Hildegarde d’Eguisheim, sœur de Bruno d’Eguisheim (1002-1054), évêque de Toul en 1026, puis Pape Léon IX en 1048 , canonisé en 1087.


Le père d’Hildegarde et de Bruno, Hugues IV comte de Dabo, est de la famille des comtes du Nordgau, seigneurs d'Eguisheim. Bruno d’Eguisheim est un membre de la très haute aristocratie : sa famille se rattache par sa mère, Heiwige, fille du comte de Dabo, aux Carolingiens de Francie occidentale et par son père aux rois de Germanie. Dans la parenté de Bruno figurent aussi bien des comtes de Reims que des évêques de Langres et de Metz ; il est le cousin des empereurs Conrad II le Salique et Henri III.


Du coté de son père , Agnès, nièce du pape Calixe II, est parente des empereurs de Germanie Conrad II et Henri III. Le frère de l’épouse de son arrière grand-père est le pape Léon IX.


C) Généalogie ascendante d’Adélaïde, épouse d’Henri I.

Elle est la fille de Mathilde de Dabo( 1097-1157), comtesse de Hombourg et de Folmar V comte de Metz ( entre 1111-1145).

Frères : Hugues( 1142-1152), Folmar.

Sœurs : Clémence de Metz( 1120-1175), Agnés de Metz ( 1120-1175).



C1 Mathilde de Dabo est fille de Aldabert 1er ou Albert ( 1050-1098) comte de Dabo , d’Eguisheim, et de Moha, et Emesinde de Luxembourg ( 1080-1143).

      Ermesinde de Luxembourg , 2ème épouse du comte de Dabo, Albert de Dabo, héritière du comté de Luxembourg et de Longwy.
      Mère de Mathilde de Dabo, comtesse et fondatrice de l'abbaye Prémontrée de Salival en 1140. ( il serait intéressant de voir la place de Salival dans la création de l'ordre des Prémontrés.....)
      Ermesinde de Luxembourg fait une donation à St Norbert ou Norbert de Xanten, qui permet la fondation de l'abbaye de Floreffe , prés de Namur, , le 27 novembre 1121.
      C'est la deuxième abbaye des Prémontrés fondée par St Norbert, père de l'ordre des Prémontrés.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Norbert_de_Xanten
      Par l'accord du pape Calixte II, Norbert, protégé par Barthélemy de Jur, réalise son rêve en fondant avec quarante disciples un ordre monastique de chanoines réguliers chargé de missions pastorales et évangélisatrices.       L'installation en 1120 de la première abbaye sur le site éponyme de l' est âpre et difficile.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_de_Floreffe
     Où Norbert connait : les papes calixte II ( comme Agnès de Bar, mère du comte Henri I de Salm) et Innocent II, Bernard de Clairvaux, L'empereur Lothaire II)
     On peut penser aussi que Norbert connait Agnès de Bar proche elle de St Bernard....
     Les Prémontrés anticipèrent les ordres des chevaliers teutoniques , et probablement l'ordre des Templiers.....

    La politique ecclésiastique à la mort d'Innocent II en 1130 accapare un prélat vieillissant. On le voit désormais se battre aux côtés de Bernard de Clairvaux pour assurer le bon droit d’Innocent II               réfugié en France contre l’antipape Anaclet. Les deux grands patrons d'ordre canonique, les Prémontrés et les Cisterciens, sont en mesure d'intervenir en arbitre dans les choix politiques de                   l'Occident chrétien. Ils entrainent Lothaire II dans le parti d'Innocent II. Norbert accompagne en 1133 l’empereur Lothaire II à Rome en qualité d’archichancelier du Saint-Empire. Au retour, il reçoit le         primat des deux Saxes.

    Conclusion : L'ordre des Prémontrés a l'esprit souvent militaire, investissant des domaines peuplés ou urbains, avec ses soldats, ses artisans ou ses hommes ou femmes de peine : il a du coup été          impliqué dans un grand nombre de conflits aux marches militaires et religieuses de la Chrétienté. Par son organisation rigoureuse, il anticipe tout en gardant pour lui sa singulière mystique de la fin          de l’humanité et sa pieuse humilité pastorale les ordres de chevaliers teutoniques

C2 Aldabert 1er est fils de Henri 1er de Dabo (1020-1065), comte d’ Eguisheim, de Dabo et de Moha et YY de Moha ( 1028- )


C3 Henri 1er est fils d’Hugues VII de Dabo de Nordgau ( 990-1049) et de Mathilde d’Eename ( 1004- ), lui même fils de Hugues III (970-1049) comte de Nordgau et d’Eguisheim, fils de Hugues V ( 951-986), comte de Nordgau.


C4 Hugues V est le petit fils de Eberhardt III de Nordgau d’Alsace ( 860-920), arrière petit fils de Gérard 1er de Paris( 730-779) comte de Paris et de Charlemagne.


C5 Eberthardt III est également le petit fils d’ Albéric II d’ Alsace (760-816) marié à Adeltrude/Alpaïs ( 798-852) fille de Charlemagne , Roi des Francs et Empereur d’Occident ( 800-814) et de Gerswinde de Saxe ( 780-834). Charlemagne eut 10 épouses et 15 enfants.

C6 Par Charlemagne on remonte à Saint Arnoul de Cologne , né le 19 août 582 - Lay-Saint-Christophe, Meurthe-et-Moselle, Lorraine, décédé le 19 août 640 - Abbaye de St Mont - Remiremont, Vosges, Lorraine, à l’âge de 58 ans, Evêque de Metz 614-629, conseiller de Dagobert 1er.

C7 Par Gérard 1er de Paris fils de : Charles Martel de Herstal (685-741), duc de France, Maire du Palais d’Austrasie fils de : Pépin II de Heristal (635-714) duc des Austrasiens, petit fils de St Arnoul cité précédemment. De St Arnoul, père des Carolingiens, on remonte en ligne directe à Clodéric le Sanguinaire de Cologne ( 475-509), puis à Clodion II le Chevelu ( 390-450) , Roi de Cologne , Roi des Francs . Il est chef des francs Saliens et le plus ancien Roi de la dynastie des Mérovingiens, père de Mérovée.

C8 Par Clodion le Chevelu, on remonte à Ascyllius, Patrice de Constantinople de Rome ( 322- ) sénateur Romain.

C9 Par Clodion le Chevelu, on remonte aussi , en ligne directe , à Genebald Sicambre de France ( 262-358), duc de Saxe, roi des francs de Cologne et de l’Est, à Clodius III/Choldimir V( 199-278) Roi des Francs Ripuaires , puis à Markomir IV Sicambre ( 83-148) Chef des tribus franches Ripuaires, et Markomir III Sicambre mort en 48 .

     Légende biblique ou non, on relève dans bon nombre de généalogies , françaises, anglaises, ou américaines, le mariage de MarkomirIV avec Athildis ( décédée en 170), princesse des Brittons ( de Bretagne ) et fille du Prince Coel ( 120-170) de Bretagne.

Coel est fil de « Cyril ou  Méric » Roi de Silurie et de Bretagne, lui même fils de Caradoc , Roi de Silurie, dont le fils Bran Roi de Silurie s’est marié à Anna ( Enygeus) d’Arimathie, fille de Joseph d’Arimathie ( -55 à 30 ap JC, mort à Glastonbury Angleterre).

Il y a aussi une autre possibilité de mariage d’Anna d’Arimathie avec un autre Roi, mais quelque soit le choix proposé , on remonte bien à Joseph d’Arimathie.

Joseph d’Arimathie remontant ainsi par Matthath, Levi, et Melchi jusqu’au au roi David de l’Ancien Testament. Joseph d’Arimathie étant l’oncle de Marie, selon les traditions juives et chrériennes.



Par sa mère Adélaïde a du sang de Charlemagne mais aussi de St Arnould ancêtre de Charlemagne, du sang de Clodion II le Chevelu, de Markovir III, d’un sénateur de Rome à Constantinople Ascyllius, de Joseph d’Arimathie, et peut être de David, deuxième roi d’Israël.

Ce sang sera transmis à Henri II comte de Salm , fils d’Adélaïde et à toute sa descendance.

D) Généalogie ascendante de Folmar V

D Folmar V ( mort en 1145) de Metz et de Hombourg, père d’ Adélaïde, comte épiscopal , est fils de Folmar IV

D1 Folmar IV (mort en 1111) comte épiscopal est fil de : Folmar III

D2 Folmar III ( mort en 1075) comte palatin ( nommé par l’évêque de Metz pour gérer ses affaires, exerce en même temps que le comte royal ) est fils de Godefroy

D3 Godefroy ( mort en en 1056) comte palatin fils de Folmar II

D4 Folmar II ( mort en 1026) comte palatin fils de Folmar I.

Il est marié à Gerberge, fille de Godefroid Ier, dit le Captif, comte de Verdun et de Mathilde de Saxe, fille d'Hermann Ier, duc de Saxe, et fondateur de la dynastie saxonne de Billung. Il est nommé procurator regis en 962 par Otton le Grand .

D5 Folmar I ( mort en 995) comte palatin , comte de Lunéville et de Metz.


E) Généalogie descendante d’Henri I comte de Salm

Henri I n’a pas souhaité participer à la 2ème Croisade de 1146 pour laquelle son oncle Etienne de Bar , évêque de Metz et Bernard de Clairvaux avaient demandé sa participation.


E1 Henri II ( 1174- 1200) comte de Salm, fils de Henri I, épouse Johatte ou Judith de Lorraine. Ascendance Davidique. Il installe son « Château de Salm » en 1190 http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Salm

sur les terres de Vipucelle http://badonpierre.free.fr/salmpierre/tome4i.html

, Senones en Vosges , sur les hauteurs de la Broque. Sa construction durera 35 ans.

Il se désintéresse de Salm en Ardenne, qu’il abandonne à sa sœur Elise.

Il participe à la troisième Croisade ( 1189-1192) et accompagne l’Empereur Frédéric Barberousse en Terre Sainte. (http://badonpierre.free.fr/badonviller/histbadon/vielsalm/vieilsalm.html)


- La comtesse héritière Elise de Salm épouse Frédéric de Vianden et cette union consacre une nouvelle dynastie les Salm-Vianden.

(http://vielsalm.blogspot.fr/2009/08/2-la-maison-de-salm.html)


(http://fr.wikipedia.org/wiki/Maison_de_Salm)


CONCLUSION : Henri II a donc : une ascendance Mérovingienne ( Clodion le Chevelu, mais aussi Markomir IV Sicambre), Carolingienne ( Saint Arnoul, Charlemagne), Capétienne ( Hugues Capet), de parents très proches des Rois d’Italie (Béranger II) et d’Angleterre ( Guillaume le Conquérant), des Empereurs du Saint-Empire Romain Germanique , et de deux Papes : Léon IX et Calixte II.


E2 Henri III ( 1186-1246) comte de Salm et arrière petit fils d’Agnès de Bar, fils de Henri II, épouse Sybille de Bar, puis Marguerite de Bar en 1221, fille de Thiébaut 1er de Bar ( 1158-1214) comte de Bar et comte de Luxembourg , petit neveu d’Agnès de Bar.

Ambitionne de devenir Empereur en Germanie.


Il poursuit la construction entre 1205 et 1225 du Château de Salm, commencée par son père, (http://www.chateau-de-salm.org/histoire.html) ,sur les terres de l’abbaye de Senones, non loin du Donon.

Il est nommé en 1202 avoué de Vic par l’évêque de Metz Bertram, et se trouve à 3kms à cheval de Salival.


Si Thiébaut de Bar et son frère Henri I participèrent à la 3ème croisade avec Philippe Auguste , Roi de France et cousin germain de Henri I, et Richard Cœur de Lion , Roi d’Angleterre ( parent proche d’Agnès de Bar) Henri III participe à la croisade «  des barons » en 1237 au côté des comtes de Bar, de Vaudémont, de Dabo, et de Réchicourt.

(http://www.abreschviller.fr/spip.php?article97)



E3 Henri IV ( 1242-1292) comte de Salm, fils d’Henri III, épouse Laurette de Blieskastel ( décédée en 1269), enterrés à Salival.

Il établit une Charte en 1257 avec les Templiers : faisant communauté de tout ce qu’il possède à Badonviller et son ban. (http://badonpierre.free.fr/badonviller/histbadon/origines.html)



E4 Henri V ( 1275-1288) comte de Salm , fils d’Henri IV, épouse Lorette , fille du comte de bourgogne.

E5 Nicolas ( mort en 1343 et enterré à Salival) comte de Salm , fils de Henri V, épouse Adélaïde de Lichtenberg.


E6 Jean II (mort en 1351) comte de Salm et fils de Nicolas, épouse Marguerite de Chiny.


E7 Simon II ( mort en 1360) comte de Salm , fils de Jean II , épouse Mathilde, comtesse de Sarapont ou de Saarbrück.


E8 Jean III ( mort en 1378) comte de Salm, fils de Simon II, épouse Marguerite de Blâmont.


Il aurait également épousé Isabelle de Brixey de Bourlémont (1340-1385) dont il aurait eu une fille , Isabelle de Salm, dite Romée de Vouthon mariée à Jacques d’Arc ( 1380-1440) et mère de Jeanne d’Arc . ( hypothèse probable, parmi d’autres possibles)


E9 Jean IV ( mort en 1386) comte de Salm fils de Jean III, épouse Philippe fille de Renaut comte de Falkembourg.


E10 Jean V ( mort en 1431) comte de Salm fils de Jean IV, épouse Jeanne de Joinville en première noce dont il eut : Jean VI ( E11) , qui lui succéda , Henry et jean VII.

En second mariage avec Hildemande fille de Guillaume baron de Frise , il eut Marguerite et Simon ( F) , qui partagea le comté avec Jean VI son demi-frère.


F Simon comte de Salm , épouse Jeanne fille de Jean baron de Rotzallern, dont il eut une fille , Jeannette mariée à JeanV Wild Rhingrave (1436-1495) , comte sauvage du Rhin : tige de la branche des Rhingraves de Salm.


F1 Jean V Rhingrave est le grand-père de, Frédéric de Salm ( mort en 1610) qui a deux fils : Frédéric-Magnus ( G) et Philippe-Otton ( H)


G Frédéric Magnus Wild Rhingrave, mort en 1673, comte de Salm Neuville , est le 1er Prince de Salm du St Empire. Père de Charles-Florentin ( mort en 1676) qui a deux fils : Guillaume-Florentin (I) et Henri Gabriel Joseph ( J ) tige de la branche des Salm-Kirbourg.


H Philippe-Otton, tige des Princes de Salm ( mort en 1634) fils de Frédéric de Salm , est Prince du St Empire en 1623 car il s’est convertit au catholicisme pour lutter contre la Réforme. Les droits des Rhingrave sur Salm forme alors une première Principauté de Salm avec Badonviller pour capitale.


Son fils Léopold Philippe Charles ( mort en 1663) est Prince du St Empire en 1654. Il est le père de Charles-Théodore-Othon, Prince de Salm et du St Empire, ( décédé en 1710) . Son fils Louis –Othon, quatrième Prince de Salm et du St Empire meut en 1738.

Après Louis –Othon la dignité princière échoit au rameau collatéral flamand de Hoogstraten.

Nicolas Léopold fils de Guillaume –Florentin ( I ) refonde alors la principauté en principauté de Salm-Salm.



I Guillaume-Florentin ( mort en 1707), épouse Anne-Marie fille de Henri-François Prince de Mansfeld , dont Nicolas-Léopold ( 1701-1770)


I.1 Nicolas-Léopold , cinquième Prince de Salm, duc de Hoogstraten, comte de Rhingrave, chevalier de la Toison d’or, conseiller intime de l’Empire, général feldmarechal, gouverneur d’Anvers, épouse en 1719 sa cousine Françoise Agnès Princesse de Salm, avec laquelle il a 15 enfants. Il devint Prince de Salm-Salm en 1738.

Une Convention, partage du comté, est signée en 1751 entre Louis XV, l’ex-Roi de Pologne Stanislas Leszcinsky, et Nicolas-Léopold qui conserva une trentaine de localités, Senones devint la Capitale. La Lorraine acquiert l’ouest du territoire avec Badonviller pour ville principale.


I2 Louis Charles Othon Prince de Salm-Salm ( 1721-1778) succède à Nicolas-Léopold .


I3 Constantin Alexandre Prince de Salm Salm ( 1762-1828) fils de Louis Charles , se retire de Senones capitale de la principauté vosgienne, et gagne son château d’ Anholt en Westphalie. Château acquis dés 1647 par le mariage du Prince de Salm Léopold Philippe Charles avec l’héritière des Comtes d’ Anholt, Anna-Maria.


Le 2 mars 1793, par traité à Paris, la Convention Nationale , ratifie le rattachement de la Principauté de Salm-Salm ( 12000 habitants, 30 localités) au département des Vosges. Le petit Etat indépendant aura vécu 42 ans.


Aujourd’hui la lignée des Salm-Salm vit toujours en Allemagne. Le Prince Charles Philippe est venu à Senones à l’occasion d’anniversaires historiques en 1993 et 2003 accompagné de son fils.

(http://www.paysdesabbayes.com/histoire/salm/hsalm93.html)



J Henri Gabriel Joseph Rhingrave ( mort en 1715), frère de Guillaume-Florentin, épouse Thérèse de Croy marquise de Warneck , 3 enfants, dont Philippe-Joseph.


K Philippe-Joseph (né en 1709) Prince du St Empire, chevalier de l’ordre de l’Aigle Blanc, marié à Marie-Thérèse Josephe, Princesse de Hornes , 6 enfants , dont Frédéric-Jean-Othon-François-Christian-Philippe-Henri ( 1745-1794) ou Frédéric III de Salm Kirbourg.



Son Hôtel particulier à Paris ,l’Hôtel de Salm, a servi de réception en 1797 à Germaine de Staël et Benjamin Constant . A partir de 1804 la Légion d’Honneur réside dans cet Hôtel qui devient en 1871 palais de la Légion d’Honneur.


Il épouse en 1781 la Princesse Jeanne de Francesca Hohenzollern-Sigmaringen, dont Frédéric IV Ernest Otto Philip Anton Furnibert ( 1789-1859) dernier Prince de Salm-Kirbourg.


E11 Jean VI comte de Salm ( mort en 1451) épouse Marguerite de Sierk dont Jean VII


E12 Jean VII comte de Salm (mort en 1501) épouse Anne d’Haraucout fille de Gérard, Baron d’Haraucourt, Sénéchal de Lorraine , dont il eut 6 enfants dont : Jean VIII comte de Salm ( E13), et Nicolas de Salm et de Neubourg (L).


L Nicolas Comte de Salm et de Neubourg sur l’Inn. Il se trouva au siège de Vienne et défendit la ville assiégée par Soliman en 1529. Meurt en 1550, et fut enterré à Salival .Il eut plusieurs enfants de 2 femmes. Son deuxième fils Nicolas, constitua la branche des Salm en Allemagne.


E13 Jean VIII ( mort en mars 1548) Comte de Salm, épouse en 1586 Louise de Stainville . tous deux enterrés en l’ Eglise de Salival. Jean VIII était Baron de Viviers, de Brandenbourg für Inn, de Fénétrange, Seigneur de Ruppe et de Domrémy, Maréchal de Lorraine et de Bar, et Gouverneur de Nancy.


Ils ont 6 enfants, dont Jean IX comte de Salm, Chevalier de l’ordre de St Jean de l’Epée, Seigneur de Dom Rémy la Pucelle, Baron de Viviers et de Ruppe ,Maréchal de Lorraine et gouverneur de Nancy ( aîné) mort en 1600, inhumé à Salival sans enfant, Claude ( mort en 1579) sans enfant, et Paul Comte de Salm et successeur.


La première dynastie des Salm-en-Vosges s’éteint avec le décès de Jean IX.

Jean IX de Salm


E14 Paul, Comte de Salm, Baron de Brandebourg für l’Inn, grand Chambellan du duc de Lorraine, ( mort en 1584) marié à Marie le Veneur , puis à Madelaine de Pompadoure dont il eut Charles ( aîné ) , sans alliance mort en 1588 et enterré à salival. Et Chrétienne.

Chrétienne ou Christine de Salm héritera de Claude et de Jean IX, en 1598, lors du partage du Comté de Salm ( http://alsaciens-lorrains-rueil.fr/ressources/Salm.pdf ), de la moitié des terres, forêts, bourgs, de ce Comté dont Badonviller, le Donon, le Château de Pierre-Percée. Elle sera l’une des plus importante fortune de Lorraine.

Elle décède en 1627 et dans la chapelle des ducs de Lorraine à Nancy il est écrit : Christine de Salm , issue des premiers rois de France.

Christine de Salm


E15 Christine de Salm, mariée le 15 avril 1597 à François II de Lorraine ( 1572-1632), comte de Vaudémont, fils de Charles III duc de Lorraine, descendant de Gérard d’Alsace ou Gérard 1er de Lorraine ( 1030-1070) comte royal qui fit construire le Château de Prény ( XI-XVIIème, ruines actuelles sur Dieulouard) ainsi qu’une petite cité en position centrale du Duché : Nanceio ou Nancy.


La mère de Charles III de lorraine est Christine de Danemark, fille du roi Christian II de Danemark et de Norvège, fils de Jean 1er de Danemark, roi de Danemark, Norvège et Suède.

Christine de Danemark est la nièce de Charles Quint, archiduc d’Autriche, prince des Espagnes, souverain des Pays-Bas, roi de Naples et de Sicile, Empereur du Saint Empire Romain Germanique.


- Les Salm en Vosges entrent alors dans la Maison de Lorraine, succession de mariages et de batailles : tout d’abord Maison d’ Alsace, elle devint ensuite Maison de Lorraine, puis Maison de Lorraine-Vaudémont.


Christine apporte en dot la souveraineté du Comté de Salm et une fortune considérable.

Ils ont six enfants dont Marguerite ( 1615-1672) mariée à Gaston de France ( 1608-1660) duc d’Orléans et frère du Roi de France Louis XIII.

Et Nicolas François ( 1609-1670) père de Charles V de Lorraine( 1643-1690), lui même grand-père de François III de Lorraine ( 1708-1765) duc de Lorraine et de Bar, qui épousa en 1736 Marie-Thérèse de Habsbourg fille aînée de l’Empereur germanique Charles VI.


E16a  François III de lorraine devient Empereur François 1er du Saint Empire Romain Germanique (1745-1765), descendant du dernier empereur d’Autriche-Hongrie.


Il est l’aïeul de tous les princes qui régnèrent sur l’Autriche et la Hongrie jusqu’en 1918 !


Seize enfants vont naître de leur union dont Marie-Antoinette (1) future Reine de France, mariée à Louis XVI.


Et dont Léopold II (2) (1747-1792),frère de Marie-Antoinette, et père de François 1er d’Autriche ( 1768-1835) ou François II du Saint-Empire.


François Ier d'Autriche ou François II du Saint-Empire, né à Florence le 12 février 1768 et mort à Vienne le 2 mars 1835), archiduc souverain d'Autriche (1792-1804) puis empereur d'Autriche (1804-1835), roi de Hongrie (1792-1835), roi de Bohême (1792-1835) et roi de Lombardie-Vénétie (1815-1835), fut également le dernier roi des Romains (1792-1806) sous le nom de François II.


Il se maria 4 fois , dont en second mariage avec sa cousine Marie-Thérèse de Bourbon-Sicile et Naples (1772-1807) fille de Ferdinand IV de Naples et de Marie-Caroline d'Autriche : il eut pour fille aînée Marie-Louise-Léopoldine Francesca Josepha Lucie d'Autriche dite Luisel (1791-1847), épouse Napoléon Ier en 1810, mère de Napoléon II dit L'Aiglon (1811-1832).

François III de Lorraine est donc l’arrière, arrière grand-père , de Napoléon II, dit l’Aiglon !



La liste des titres ( 16) de François III est impressionnante : Empereur du saint Empire Romain Germanique, Roi de Jérusalem, vice Roi de Hongrie, duc de Calabre, de Gueldre, marquis de Pont à Mousson et de Nomeny, comte de Provence, de Vaudémont, Blâmont, Zutphen, Saarwerden, Falkenstein, de Salm, prince souverain d’Arches et de Charleville, duc de Teschen.


- La famille de Lorraine-Vaudémont, qui avait régné sur la Lorraine depuis plus de 700 ans, et la famille des Habsbourg deviennent la famille des Habsbourg-Lorraine dont les descendants régnèrent sur le Mexique, l’Autriche, la Hongrie, la Toscane et Modène.

Parmi d’autres descendants on peut mentionner également Sissi.

E16 b Frère de François-Étienne (1708 † 1765), duc de Lorraine et de Bar (François III), puis et empereur germanique ( sous le nom de François 1er du Saint Empire Romain germanique) ,

Charles-Alexandre de Lorraine (Lunéville, 12 décembre 1712 - château de Tervuren, près de Bruxelles, 4 juillet 1780, inhumé le 10 en l'église collégiale Sainte-Gudule à Bruxelles), gouverneur général des Pays-Bas autrichiens (1741-1780), grand maître de l’ordre Teutonique (1761-1780) et chevalier de l'Ordre de la Toison d'or.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles-Alexandre_de_Lorraine

http://www.cg54.fr/uploads/media/DPcharles_alexandre_de_lorraine.pdf : hommage au chateau de Lunéville pour le tricentenaire de sa naissance....

Il était le douzième enfant de Léopold Ier, duc de Lorraine et de Bar, et d'Élisabeth Charlotte d'Orléans.

Le prince Charles-Alexandre fut fait maréchal d'Autriche en 1740. Il est également nommé gouverneur des Pays-bas à la mort de l'archiduchesse Marie-Élisabeth d'Autriche

Il épouse l'archiduchesse Marie-Anne d'Autriche (1718-1744) à Vienne le 7 janvier 1744, soeur cadette de l'impératrice Marie-Thérèse.

Charles-Alexandre de Lorraine devint ainsi, à double titre, le beau-frère de Marie-Thérèse puisqu'il était à la fois le frère de son époux l'empereur François Ier et le mari de sa sœur.

Il fut certainement le plus populaire des gouverneurs généraux des Pays-Bas autrichiens. En témoignage de cela, une statue à son effigie fut élevée de son vivant en 1775 à Bruxelles sur la toute nouvelle place de Lorraine, devenue depuis place Royale ; cette statue fut financée par les États de Brabant.

Ses armoiries figurent également sur l'église Notre-Dame de Bon Secours de Bruxelles, et sur le château de Heuchlingen (Bade-Wurtemberg), propriété de l’ordre Teutonique, qu'il avait rénové.

Histoire de la place Royale à Bruxelles, initialement appelé place de Lorraine....en l'honneur de Charles-Alexandre de Lorraine : http://fr.wikipedia.org/wiki/Place_Royale_(Bruxelles)

Gouverneur général des Pays-Bas de 1741 à sa mort en 1780, Charles-Alexandre de Lorraine a marqué de sa personnalité la fin de la période de la domination autrichienne, mais aussi la ville de Bruxelles. C'est sous son administration qu'est enfin lancé le projet, depuis longtemps bloqué, de construction d'une place Royale à Bruxelles. Au centre de cette place, la statue qui le représente, œuvre de Verschaffelt. Elle fut détruite pendant la Révolution Française, et ce n'est qu'au XIXème siècle, quand la Belgique nouvellement indépendante, se cherchait des figures patriotiques, qu'une nouvelle statue fut érigée face aux musées du Palais du Cinquantenaire.

http://joch.over-blog.com/article-la-grand-place-de-bruxelles---entre-la-rue-charles-buls-et-la-rue-des-chapeliers-2--44235189.html : L'Arbre d'or ou Maison de la Corporation des Brasseurs (aménagée aujourd'hui en musée de la brasserie). Datée de 1696 et restaurée en 1901. Cette maison est surmontée par la statue équestre de Charles-Alexandre de Lorraine. TRES BELLES PHOTOS DE LA STATUE .

On y voit en plus trés bien un blason avec 2 saumons adossés!!.....

http://fr.wikipedia.org/wiki/Maison_de_l'Arbre_d'Or



E17 Otto de Habsbourg-Lorraine, né en 1912, marié à Nancy en 1951, descendant des ducs de Lorraine est décédé le 4 juillet 2011 en Bavière.

Archiduc d’Autriche, prince royal de Hongrie et de Bohème, il est aussi duc de Bar.

Fils aîné du dernier empereur d’ Autriche-Hongrie, Charles 1er, qui régna seulement 2 ans, et perdit ses titres avec le démantèlement de l’empire Austro-Hongrois, à la fin de la Première Guerre Mondiale, Otto est le premier héritier.

Ce qui explique l’attachement symbolique porté par ce dernier à la terre de ces ancêtres, la Lorraine, et pourquoi il choisit de célébrer son mariage avec Régina de Saxe-Meiningen à la chapelle des Cordeliers le 10 mai 1951, y revenant en mai 2011 pour y célébrer leur noce d’or.


E18 Son fils aîné Charles ( Karl) de Habsbourg-Lorraine lui succède en 2007. Il est prétendant au trône d’Autriche, Bohème et Hongrie, et Grand-maître de la Toison d’Or.


E19 Christoph né en 1988, petit neveu d’Otto de Habsbourg-Lorraine, se marie à Nancy le 29 décembre 2012 à la basilique St Epvre.


Fils de Carl-Christian né en 1954, marié en 1982 avec la Princesse Marie-Astrid de Luxembourg.


Arrière-petit fils de Charles 1er, dernier empereur régnant d’Autriche-Hongrie ( 1887-1922)

Charles François Joseph de Habsbourg-Lorraine (Karl Franz Josef von Habsburg-Lothringen) (Persenbeug, 17 août 1887Madère, 1er avril 1922) a été, sous le nom de Charles Ier, le dernier empereur d'Autriche, le dernier roi apostolique de Hongrie sous le nom de Charles IV (IV. Károly) et le dernier roi de Bohême, sous le nom de Charles III, du 22 novembre 1916 au 12 novembre 1918.

Le 21 octobre 1911, il épouse la princesse Zita de Bourbon-Parme (1892-1989) fille de Robert Ier, duc de Parme.

Le procès de béatification de la « Servante de Dieu » Zita a été ouvert le 10 décembre 2009.

Revue de presse concernant le mariage princier célébré à Nancy en la basilique St Epvre le 29/12/2012 de Christoph
petit neveu d’Otto de Habsbourg-Lorraine :

http://www.estrepublicain.fr/actualite/2012/12/27/un-mariage-beni-par-dieu

http://www.estrepublicain.fr/actualite/2012/12/23/l-indefectible-lien-avec-la-lorraine

http://www.estrepublicain.fr/actualite/2012/12/23/saint-epvre-un-mariage-dans-l-eglise-de-la-famille

http://www.estrepublicain.fr/actualite/2012/12/23/le-bouquet-d-adelaide-aux-ancetres


http://www.estrepublicain.fr/actualite/2012/12/28/adelaide-et-christoph-se-disent-oui-kdyh

http://www.estrepublicain.fr/actualite/2012/12/28/la-robe-de-mariee-d-adelaide-drape-frisch-sera-signee-diane-lelys-utci

http://www.estrepublicain.fr/actualite/2012/12/28/j-aime-ces-belles-ceremonies

http://www.estrepublicain.fr/actualite/2012/12/28/mariage-princier-a-nancy-un-bouquet-de-roses-a-la-chapelle-des-cordeliers

http://www.estrepublicain.fr/actualite/2012/12/29/le-mariage-princier-d-adelaide-et-christoph-a-saint-epvre


http://www.estrepublicain.fr/actualite/2012/12/29/adelaide-et-christoph-mari-et-femme-euev?image=5D28194D-2FFC-46D9-A599-667D753923C8


http://www.estrepublicain.fr/actualite/2012/12/29/le-mariage-princier-d-adelaide-et-christoph-a-saint-epvre?image=67EC150E-412C-4F60-9D03-55B6E69E079F

http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2012/12/30/christoph-et-adelaide-unis-pour-le-meilleur

http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2012/12/30/bruits-de-cour-et-autres-potins-royaux

http://www.republicain-lorrain.fr/meurthe-et-moselle/2012/12/29/les-coulisses-d-un-mariage-princier

http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2012/12/29/saint-epvre-une-ceremonie-dans-l-eglise-de-la-famille

http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2012/12/29/union-civile-sous-les-auspices-d-andre-rossinot

http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2012/12/29/une-fille-de-diplomate


http://www.purepeople.com/article/mariage-de-christoph-de-habsbourg-lorraine-baisers-au-balcon-bonheur-royal_a112749/1


EN CONCLUSION :

Aujourd'hui le mythe très ancien de l'Europe est devenu réalité.

Mais il est à peine exagéré de dire que le Comté de Salm a engendré une destinée européenne avant la lettre : France, Empire St Romain Germanique, Lombardie, Autriche, Hongrie ,Espagne, Italie, Angleterre, Danemark, Suède, Norvège…

En dépit de 1000 ans de tourments, le nom a parcouru l'Europe de la Calabre (Catanzaro en Italie du sud), à la Bohême (Tchécoslovaquie) en passant par les Vosges, la Westphalie (Allemagne), l'Oesling (Vianden au Grand-Duché de Luxembourg), où les traces de Salm sont encore palpables.

Cet ensemble si éclectique doit assurément exprimer une identité à l'échelon des petites communautés qu'il serait peut-être utile de raviver au moment où l'Europe cherche à briser définitivement les particularismes nationaux.

Salm est peut-être encore porteur d'un certain avenir….


Page suivante        Retour  table des matières                Retour  page d'accueil